I. LA SENSATION DES COULEURS (12)

Publié le par Philtomb

 23. Observatoire.


  Le déjeuner avait lieu dans le gigantesque réfectoire du cube présidentiel. Pour le décor, murs capitonnés d'un cramoisi éclatant pour Rainbow ou simplement neutres pour Light Blue, et miroirs à cadres brillants argentés, pour le service, maître d'hôtel en habit, serveurs attentifs, vaisselles irréprochables, et même, pour la cuisine, des plats raffinés bien qu'un peu trop épicés au goût de la plupart, on aurait pu se croire dans l'un des deux restaurants luxueux de la capitale.

  Mais l'atmosphère était bien différente. Les convives se connaissaient tous : ils faisaient partie de l'élite du régime, fonctionnaires et militaires réunis, et s'interpellaient parfois de table en table, comme s'ils étaient venus poursuivre ici leurs occupations de la journée. Le personnel se montrait plein d'une obséquiosité qu'on devinait fondée plutôt sur la peur que sur le savoir-vivre ou même l'espoir d'un bon pourboire. Malgré tous les efforts des serveurs, malgré l'éclat des lustres et du cadre, malgré la succulence des plats et l'abondance des boissons, il semblait impossible d'oublier, au moins pour certains, qu'on festoyait au milieu d'une ville affamée. Light Blue mangeait sans un mot, conscient d'être un privilégié, et peut-être privilégié par sa conscience des choses. Il observait en silence. Un détail l'avait attiré : au fond de la salle, des mouvements de chaises parmi les membres les plus hauts placés dans la hiérarchie des convives trahissaient l'arrivée inattendue de White lui-même, et peut-être d'un autre homme qu'il ne distinguait pas de sa place. Le président déjeunait habituellement seul ou en comité restreint, et sa présence annonçait un événement.

  Light attendait donc, tout en continuant d'observer d'un œil le fond du réfectoire, et alors que son voisin de table le poussait du coude toutes les dix secondes pour réclamer la bouteille de vin ou le sel.




 24. Décoration.


  White se tourna vers le maître d'hôtel et lui donna un ordre à l'oreille. L'homme parut surpris. Il fit une objection. White lui jeta un mot, un seul, qui fit son effet. On n'en était pas encore au dessert que le maître d'hôtel qui, dans l'entre temps, s'était fait remplacer, revenait portant sur ses deux bras étendus un blouson de plastique noir, dont les plis raides reflétaient tous les feux du réfectoire. Sur les pattes d'épaules brillaient des barrettes dorées.

 - Pour toi, mon vieux, dit White en se tournant vers Rainbow. Tu vas me faire le plaisir d'endosser cela immédiatement.

  Rainbow n'avait pas le choix : il se leva. Toutes les conversations cessèrent. Tous les convives, d'un même mouvement, se mirent debout.

  Le silence devint absolu.

  Quelques blousons noirs firent irruption dans la salle et accrochèrent une banderole derrière White et Rainbow. La bande d'étoffe longue et étroite portait le slogan présidentiel classique "White défendra toujours vos couleurs". Rainbow s'aperçut qu'elle était multicolore : une courte gamme de teintes la parcourait, du bleu à gauche au rouge à droite, en demi-tons.

  Un blouson noir et White en personne aidèrent alors Rainbow à passer le blouson qui parut à ce dernier à la fois rigide et glacial. Froid et noir.

  Un cri fusa et un concert d'applaudissements s'en suivi. White glissa à Rainbow :

- Désormais, tu es de nouveau mon Ministre de la Culture. Je voulais que ceux-là en soit informé ...

  Puis White s'éclipsa et la salle se vida. Rainbow fut attiré à la suite de White mais, avant de sortir, il serra plusieurs poignées de mains et croisa l'air étonné de Light Blue.







Première distribution des décorations de la Légion d'honneur, le 14 juillet 1804 (J.B. Debret - 1812).

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gion_d%27honneur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article