III. LA LIBERTE DES COULEURS (11)

Publié le par Philtomb

  20. The Man on a White Horse


  Le geste sur son visage était soigneux, modéré : on lui tamponnait le front avec un linge humidifié et il resta ainsi, quelques secondes, à ne penser à rien d'autre qu'à ce petit instant de bien-être. Puis sa mémoire immédiate ressurgit telle une remontée de magma vers la surface, où elle restitua toute l'acidité de sa situation réelle...

  En ouvrant les yeux, il constata qu'il était allongé sur une banquette du hall aéroportuaire, un poignet relié par des menottes à la travée des sièges. Autour de lui, différents blessés ou prisonniers, sous la surveillance des hommes de cette fichue rébellion. Un peu plus loin, Rainbow était en train de discuter avec une femme en habits militaires, deux adolescents et un dernier réfractaire.

  Il se redressa quand ceux-ci se rapprochèrent de lui.

 - Je suis la Commandante Flag, chef de la Résistance, lui lança la femme d'un ton autoritaire.

 - Vous voulez dire la Rébellion ? lui répondit-il du tac au tac, l'air amusé.

 - Je crois, si vous tenez à jouer ce jeu là, que le mot le plus approprié serait en fait révolte, ou fronde... Oui, White, c'est une Révolution.

 - Tiens donc ! Et pourquoi chacun croit donc être ici la personnification du changement ? L'Histoire nous a pourtant assez montré que tout n'est que retour cyclique. Le mouvement perpétuel, il est là...

 - Ne croyez vous donc pas au progrès, aux découvertes, aux inventions, aux thèses et lois nouvelles ? Les enfants ne ressemblent plus guère à leurs parents.

 - C'est peut-être vrai, mais tout est question de temps et d'espace : tout peut aller très vite, ou rester à l'état immobile pendant des siècles. Tout dépend...

 - De vous ?

 - Non, de Nous.

 Flag et White ses retournèrent vers Emerald Green. Celle-ci vint s'asseoir à côté du président déchu et le fixa dans les yeux.

 - Mon nom est Green, cela vous dit-il quelque chose ?

 - Green... Donc la zone forestière, n'est-ce pas ? Oui, j'ai bien connu ton père par le passé, avant la Reconstruction. Tu l'ignorais peut-être. Tu es en fuite... Une enquête : tes parents sans doute arrêtés, interrogés... Rassure-toi, ils sont vivants, mais je ne peux pas te dire où, tu...

 - Taisez-vous ! Hurla-t-elle, je ne veux pas vous entendre parler de ça. Dites moi plutôt quelque chose....

 Elle souleva sa manche.

 Une tâche de naissance apparue.

 Blanche.





 21. Tableau noir


 Un bocal était rempli de grains de café, le suivant de différents chocolats en forme de coquillages ou enveloppés de papiers bleu cobalt et bleu saphir. Plus loin, un autre encore, contenant de la terre de Sienne. Puis une robe de bure, et un bureau ancien, recouvert d'une pile de livres disparates dont le premier titre que pu lire Light Blue était The man in the brown suit.

 La flamme de son briquet vacillait, comme inquiète de sa propre extinction, au sein de la noirceur de cette crypte qui l'étouffait.

 Il y avait plus d'objets que les yeux des deux hommes ne pouvaient en compter, mais leur regard se porta soudainement sur un petit espace en retrait, protégé derrière une grande tenture. C'était un recoin d'à peine cinq mètres carrés, sur le mur principal duquel avait été accroché un tableau noir d'écolier, aussi ancien que le bureau entraperçu quelques minutes plus tôt. L'ardoise était lisse et régulière, tandis qu'une petite tablette, garnie de quelques craies de différentes couleurs, semblait attendre la présence d'une main studieuse.

 Trois mots avaient été tracés soigneusement, d'une calligraphie gestuelle imitant la plume.

Bleu, White, Livre







Planche illustrant le théobroma cacao, nom scientifique donné au cacaoyer par Linné en mémoire de son utilisation sacrée chez les peuples précolombiens (théobroma : nourriture des dieux).

Sources :
http://www.callebaut.com/frfr/2114



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article